Confinement Naturo (Jour 13) – Distillez du Bonheur

Confinement Naturo (Jour 13) – Distillez du Bonheur

Bonsoir à tous,

J’ai le cœur léger aujourd’hui.
Léger car je reçois chaque jour de nombreux messages de votre part qui me nourrissent et m’encouragent.
Certains d’entre vous me font des suggestions de thèmes qu’ils souhaiteraient que j’aborde dans mes prochaines lettres (merci !). D’autres m’offrent des cadeaux sous forme de citations, de messages, de partages de musique ou de vidéo (merci encore !).

Et, j’ai d’autant plus le coeur léger qu’il n’y a pas que dans ma boite mail que tous ces messages de gratitude émergent.

Mon coeur est léger car j’ai également observé qu’en sortant prendre l’air (durant notre heure hebdomadaire avec mes enfants), les couples, familles et joggeurs répondent tous à nos sourires et à nos salutations, même lorsque ce sont de parfaits inconnus. On se regarde dans les yeux, on ose s’adresser des sourires complices de confinés.

Le coeur léger de sentir des échanges, plus sincères, plus authentiques avec nos voisins.

Léger, car la plus jeune de mes filles (4 ans) a retrouvé le sourire depuis qu’elle échange une correspondance avec un petit copain de son quartier. A quatre ans, les messages sont très simples et plein d’amour, dénués de fioriture. Seul l’essentiel.

Aussi , je me dis, que cette période est peut-être bien propice à un pari un peu fou, inspiré du film « Un monde meilleur », que je recommande vivement en ce moment.

Voulez-vous tenter l’expérience ?

Aujourd’hui, par mail et sur les réseaux sociaux, je vois circuler beaucoup de blagues (pas toujours de très bon goût, mais nous avons besoin de rire, je le reconnais) ou de « coup de gueule » de personnes en colère. Je comprends cette colère, elle est légitime. Mais ce n’est pas la voie que j’ai choisie.
Si ça vous tente, je vous propose donc de distiller chaque jour des messages de bonheur, d’amour, d’amitié ou de gratitude à trois personnes (ou plus si vous en trouvez le temps) plus ou moins proches de vous, par le moyen que vous souhaitez (mail, lettre, sms, …).

Le texte doit être simple, sans fioriture. En revanche, prenez le temps d’écrire un vrai message. C’est à dire un message personnel, spécifiquement adressé à cette personne en particulier. Car ce n’est que de cette manière que les mots comptent.
Il est d’ailleurs fort probable que la personne en question vous rappelle rapidement en vous questionnant sur cette curieuse initiative, car nous n’avons plus l’habitude de recevoir ce genre de message, affectueux et gratuits. Expliquez lui la démarche et invitez la, si le coeur lui en dit, à faire de même.

« Ce n’est pas en cherchant le bonheur qu’on le trouve, c’est en le donnant. »  Charles Morellet

Quelques oligo-éléments pour aller mieux

Côté naturo, j’avais envie de vous parler des oligo-éléments, ces petits éléments trouvés en proportions infimes mais de manière constante dans l’analyse chimique des organismes vivants. Les besoins en oligo-éléments varient du millième au millionième de gramme, ce qui les distingue des célèbres sels minéraux dont les besoins quotidiens s’approchent du gramme.

L’utilisation des oligo-éléments repose essentiellement sur le travail du docteur Ménétrier (1908-1986). Ses recherches approfondies à l’institut Pasteur mirent en évidence l’efficacité de ces métaux, à faible doses et même en l’absence de carences de ces derniers, dans certaines pathologies. En effet, il démontra que ces oligo-éléments jouaient un rôle primordial de catalyseurs qui facilitent les fonctions biologiques de notre corps.
Ces oligo-éléments sont généralement présentés sous forme liquide, avec des ions libres, qui possèdent une biodisponibilité optimale. C’est pour cette raison que l’on recommande de les garder sous la langue pendant une ou deux minutes, car ils pénètrent directement dans le système sanguin, en passant à travers les muqueuses.
Pour stimuler votre immunité, vous pouvez prendre le complexe Cuivre-Or-Argent de la marque Oligosol (en pharmacie – prendre 1 dose tous les matins en prévention) ou de la marque Catalyon ( à commander sur internet).
Le zinc, le souffre, le bismuth et le sélénium, pris de manière unitaire, participent également au bon fonctionnement du système immunitaire. Vous les trouverez en ampoule (marque granions/pharmacie).
Le laboratoire Catalyon propose également un produit intéressant nommé protectyon.
Si vous faites une cure, ne dépassez pas les 21 jours.

Un petit verre d’eau de Mer ?

Il existe enfin un moyen d’optimiser, avec un seul complément alimentaire, la recharge de tous les oligo-éléments de votre corps, pour vous renforcer de manière globale. Il s’agit du sérum de Quinton, qui n’est autre que … de l’eau de mer !
Une eau de mer dépourvue d’organisme vivant, filtrée et stérilisée à froid avant d’être diluée. En effet, l’eau de mer (d’où nous venons, selon la théorie de l’évolution) contient tous les minéraux et oligo-éléments indispensable à la Vie, dans des proportions très similaires à celle de notre plasma sanguin (mais plus concentré, c’est pour celà qu’on la dilue). Vous pouvez vous faire une cure également sur 21 jours pour renforcer votre organisme, à raison d’une à deux ampoules de Quinton Hypertonique par jour (mais diluées dans un verre d’eau).

Pour finir, je vous partage une chanson, que l’on m’a envoyée hier soir. Elle est connue, mais cette magnifique version m’a beaucoup émue ! A écouter sans modération.

Avec tendresse,

Auriana

……………………………………………….

Cette lettre vous a fait du bien ? Pensez à la partager autour de vous ! En ces temps complexes, distillez les petits bonheurs !
Vous n’êtes pas abonné(e) ? Pour recevoir cette lettre, envoyez moi un mail (bauriana@gmail.com)

Pour retrouver mes lettres précédentes, consultez mon blog.

Confinement Naturo (jour 12) – Mangez mieux, mangez moins !

Confinement Naturo (jour 12) – Mangez mieux, mangez moins !

Bonsoir à tous,

Comment vous portez vous aujourd’hui ? Comment occupez-vous votre confinement ?

Sur les réseaux sociaux, j’entends dire beaucoup de choses, parfois aberrantes. Entre autres, des conseils pour suivre des régimes amaigrissants pour éviter justement de prendre trop de poids pendant cette inactivité forcée.
S’il est évident qu’il est important de ne pas prendre trop de poids, pour rester en forme, les régimes me paraissent inquiétants car ils peuvent engendrer des carences et une fatigue, qui peuvent vous affaiblir. Pourtant, en ce moment, nous devons tous rester bien vaillants.
Le régime trop strict risque d’affaiblir votre système immunitaire, et ça ce n’est pas un bon point en ce moment. En revanche, vous pouvez, à condition de manger de bons aliments (bonnes graisses, aliments complets et suffisamment de protéines pour fabriquer assez de globules blancs), offrir à votre système digestif quelques périodes de répit. Pour cela, je ne connais rien de mieux que le jeûne intermittent. Vous connaissez ?

Découvrez le jeûne intermittent.

Le jeûne intermittent est une technique douce, qui permet d’éliminer plus rapidement les « graisses de votre sang », d’améliorer la vivacité de votre cerveau et de soutenir les processus de régénération de votre corps.
Concrètement, celà consiste à mettre son système digestif au repos pendant un laps de 16h par jour. Ou de ne s’autoriser à manger que dans une fenêtre de 8 h par jour.

C’est-à-dire que l’on peut :
Soit se passer de dîner – et donc jeûner de 15h à 7h environ ;
Soit sauter le petit-déjeuner – et donc jeûner de 20h à 12h environ ;
Les deux techniques se valent, alors essayer et surtout, faites confiance à votre corps, à votre ressenti et choisissez ce qui vous convient le mieux !

Le concept :
Dans ce « créneau » de 8h chaque jour, vous pouvez manger à votre faim, mais attention : uniquement des « bonnes calories », saines et nutritives. Et le reste du temps (les 16h… ou 12 à 14h au début, faites à votre rythme !), vous « jeûnez », vous n’avalez aucune calorie, mais pouvez boire à volonté de l’eau, du thé ou des tisanes (sans sucre).

Commencez par améliorer votre alimentation
Quand on entreprend  jeûne intermittent, il faut tout d’abord avoir mis en place une alimentation saine qui fait la part belle aux fruits et légumes et pauvre en sucres (évitez aussi les aliments à indice glycémique élevé tels que le pain blanc, les pommes de terre trop cuites, le riz blanc, etc. : sinon votre sucre sanguin fera le « yo-yo » et cela ruinera vos efforts.)

Commencer le Jeûne en douceur
C’est le plus important : Avant de jeûner pendant 14h à 16h tous les jours, commencez par tenter l’expérience une ou deux fois par semaine, pour voir comment vous vous sentez.
Si vous avez l’impression d’être plus fatigué, cessez le jeûne. Si vous vous sentez bien, vous pouvez le réaliser plus souvent. Ecoutez vous !

Contre indications :
Ce régime est contre-indiqué à tous ceux qui ont besoin de beaucoup de calories et de bons nutriments : les enfants, les adolescents, les femmes enceintes et allaitantes, les personnes anorexiques.
Diabète : si vous avez des problèmes de glycémie, le jeûne intermittent peut faire des merveilles, mais vous devez être très prudent pour commencer.

Si vous n’avez jamais tenté l’expérience, ce confinement est un moment privilégier pour l’apprivoiser. Il est fort probable que, ayant offert à votre corps une belle économie d’énergie, car la dépense énergétique liée à l’acte alimentaire représente environ 10 à 15 % de notre dépense totale sur vingt-quatre heures. Une économie qui vous permettra d’être plus alerte en cas d’infection par exemple !

« Le jeûne est pour le monde intérieur ce que les yeux sont pour le monde extérieur. » Gandhi

Ce confinement peut-être le bon moment d’aller explorer votre monde intérieur.

Je vous souhaite à tous une très belle soirée !

………………………………………………………………………………………..

Cette lettre vous a fait du bien ? Pensez à la partager autour de vous ! En ces temps complexes,  distillez les petits bonheurs !
Vous n’êtes pas abonné(e) ? Pour recevoir cette lettre, envoyez moi un mail (bauriana@gmail.com)
Pour retrouver mes lettres précédentes, consultez mon blog

Confinement naturo (Jour 11) – Avez-vous vraiment changé d’heure ?

Confinement naturo (Jour 11) – Avez-vous vraiment changé d’heure ?

Bonsoir à tous,

Aujourd’hui, je me suis faite surprendre… Surprendre par le changement horaire. Le confinement a cela de précieux que nous avons banni le réveil de nos matinées.
A vrai dire, notre réveil désormais ne sonne qu’à 19h55 pour que nous ayons le temps de nous préparer à ce merveilleux élan collectif, cri de solidarité d’un peuple confiné pour ceux qui oeuvrent chaque jour pour la santé des plus fragilisés par ce virus.
Bref, nous nous sommes réveillés à 9h ce matin (heure indiquée sur nos téléphones), ravis d’avoir pu profiter d’une bonne grasse matinée (oui, avec des enfants en bas âge, 9h c’est une merveilleuse grasse matinée). Pour finalement apprendre, par un message WhatsApp à 14h, que non, nous nous étions bien levé à 8h, comme quasiment tous les jours depuis le début du confinement. Mais que nous avions été bernés par ce malheureux changement d’horaire. Comme si nous avions besoin d’un rab d’éléments perturbateurs.

Si vous le pouvez, ne modifiez pas votre rythme

Voilà des années que les études prouvent que le changement d’horaire perturbe fortement notre rythme à tous, humains et animaux qui vivent avec les humains (de compagnie ou d’élevage).
Mais voilà, ce 29 mars 2020, nous n’avons pas fait notre changement d’horaire. Nous avons fait comme si de rien n’était, nous avons fait fis des heures habituelles pour se mettre à table, pour n’écouter que notre ressenti, et observer le soleil, le meilleur des gardien de rythme.
Et c’est une merveilleuse nouvelle. Aussi, je vous encourage à prendre vraiment le temps pour cette transition horaire. J’ai entendu dire que les éleveurs de vaches s’y prennent 1 mois à l’avance pour préparer leurs animaux à ce changement, en modifiant l’heure des repas ou des soins de quelques minutes seulement chaque jour. Si vous le pouvez, je vous invite à faire de même, surtout pour les enfants.

Mais au final, vis à vis de vous, j’ai une heure de retard pour cette lettre… et même un peu plus, car j’ai été prise de cours par ce changement d’horaire, et surtout parce que j’ai passé beaucoup de temps avec mes enfants et c’était précieux.

Développez votre bonheur

Pour votre soirée décalée, je vous propose un film, qui reste libre et accessible à tous pendant toute la durée du confinement : « C’est quoi le bonheur pour vous » est un documentaire d’utilité publique. La recherche du bonheur semble universelle depuis des millénaires pour l’humanité. Philosophes, écrivains, scientifiques, maîtres spirituels, chercheurs en tout genre s’attardent à comprendre la mécanique du bonheur. Et si le bonheur, ça s’apprenait ?

Préservez votre joie

Enfin, pour méditer un peu ce soir, je vous transmets ces quelques paroles de White Eagle, indigène Hopi transmises le 16 mars dernier : « Ne vous sentez pas coupable d’être heureux pendant cette période difficile. Vous n’aidez pas du tout en étant triste et sans énergie. Cela aide si de bonnes choses émanent de l’Univers maintenant. C’est par la joie que l’on résiste. De plus, lorsque la tempête passera, vous serez très important dans la reconstruction de ce nouveau monde. Vous devez être bien et fort. Et, pour cela, il n’y a pas d’autre moyen que de maintenir une vibration belle, heureuse et lumineuse. Cela n’a rien à voir avec l’aliénation. Il s’agit d’une stratégie de résistance ».

Prenez soin de vous et veillez à votre joie et à votre bonheur, vos meilleurs atouts santé aujourd’hui.

Auriana

………………………………………………………………………………………..
Cette lettre vous a fait du bien ? Pensez à la partager autour de vous ! En ces temps complexes,  distillez les petits bonheurs !
Vous n’êtes pas abonné(e) ? Pour recevoir cette lettre, envoyez moi un mail (bauriana@gmail.com)
Pour retrouver mes lettres précédentes, consultez mon blog.

Confinement Naturo (Jour 10) – Réorganisation Générale !

Confinement Naturo (Jour 10) – Réorganisation Générale !

Bonjour à tous,

Comment vous sentez vous ? Comment se portent vos proches ?

Aujourd’hui, je tenais à vous partager ma joie d’observer une incroyable réorganisation qui se développe en pays d’Aubagne, où nous avons élu résidence avec ma famille. Une solidarité nouvelle semble renaître du chaos initial, engendré par ce confinement forcé. Depuis 3 ou 4 jours, avec l’annonce de la fermeture du marché local, nous recevons des SMS, des mails d’amis ou de contacts pour venir en aide aux producteurs locaux qui rencontrent les plus grandes difficultés pour nous faire bénéficier de leur production. Les réseaux d’entraide se constituent à une vitesse incroyable, et les idées fusent pour construire notre confinement autrement.

Notre AMAP, jeudi dernier, a ainsi pu vendre une quarantaine de paniers supplémentaires. Dans mon quartier, avec mes voisin(e)s, nous nous prévenons si l’un ou l’autre part faire des courses et nous prenons des nouvelles des personnes les plus âgées, les plus isolées.
En parallèle, j’ai sorti la machine à coudre aujourd’hui en suivant l’appel d’une amie infirmière qui a partagé un message nous sollicitant tous pour fabriquer des masques en tissus, face à la pénurie. Un patron et quelques chutes de tissus pour offrir un pis-aller à nos soignants, aux premières lignes face au Virus.
Et, en fin de journée, du fond de mon confinement, je me suis sentie bien, utile de servir la Vie, de par mes coutures, de par mes SMS à mes voisin(e)s, de par ces lettres.

Servir la Vie

Cette phrase de Marshall Rosenberg m’a ainsi accompagnée aujourd’hui et nourrie : « Quoi que vous fassiez, faites-le avec le désir de servir la vie. Servez les êtres humains avec compassion, et si votre but est de contribuer à leur bien-être et que vous faites cela de plein gré, cela rencontrera alors votre besoin de contribuer, et quand nous donnons de cette manière-là, il devient très difficile et très subtil en fait, de dire qui donne et qui reçoit. »

Merci donc à vous tous et toutes, de lire ces lettres et de les partager. De m’encouragez aussi ! Le système est vertueux, car il nourrit tous ses acteurs. J

Ce fonctionnement solidaire, où chacun trouve son rôle pour servir la Vie n’est pas sans rappeler celui de notre organisme, où chaque cellule œuvre pour le bien de l’organisme tout entier.

Et je saisis l’occasion de rebondir sur votre immunité. Certains disent que nous allons bientôt atteindre le pic, d’autres que nous sommes au creux de la vague.

Bref, c’est le moment de vous de maximiser vos défenses.

Voici donc les plantes/compléments alimentaires spécifiques pour stimuler au mieux votre immunité :
La propolis. J’aime la prendre en gélule, elle résistera mieux aux acides gastriques de votre estomac)
L’échinacée que l’on trouve en sirop, en teinture mère, en gélule ou en comprimé), prenez ce que vous trouvez en magasins bio et commencez votre cure. L’échinacée d’Inde est d’ailleurs l’une des rares plantes reconnues à la fois par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et l’Agence européenne du médicament (EFSA). Elle soutient votre système immunitaire et a également une action sur vos poumons et les maux de gorge.
Le sureau, qui permet de réduire les symptômes de la grippe. Vous pouvez le trouver en extrait ou en sirop et suivre les indications du fabricant, car la concentration des extraits ou sirops peut varier d’un produit à l’autre.
La vitamine C, nous en avons déjà parlé, prenez votre comprimé tous les matins et n’hésitez pas à monter les doses, en en prenant régulièrement de petites doses pour optimiser son assimilation (par exemple, ¼ de comprimé toute les heures) si vous commencez à sentir les premiers symptômes d’une infection.
Les champignons : Le Reishi et Shiitaké principalement renforcent les lymphocytes NK (comme natural killer), qui attaquent toutes les cellules infectées et coordonnent l’activité d’autres types de globules blancs.
Prenez des probiotiques, nous en avions déjà parlé, mais certaines personnes me demandent quelles sont les souches à privilégier : La souche Lactobacillus paracasei (LA802) et la souche Lactobacillus acidophilus (LA201) sont parmi les plus efficaces pour apporter des bactéries immunostimulantes dans vos intestins.
En oligo-éléments, vous pouvez prendre du cuivre, qui stimule vos défenses immunitaires également.
N’oublions pas le thym sous toutes ses formes (cf, ma lettre Confinement Naturo- Jour 3 )
– Enfin, l’huile essentielle de Niaouli possède d’excellentes propriétés immuno-stimulantes, vous pouvez vous massez, le dos et le thorax, 4 gouttes, 2x/jour avec en la diluant bien, à partir de 7 ans (déconseillé aux femmes enceintes et allaitante).

Le tableau est relativement complet, mais non exhaustif bien-sûr, la Nature regorgent de produits soutenant l’immunité. Mais je pense que les produits que je vous propose sont parmi les plus faciles à trouver. Vous pouvez en associer la plupart, sans pour autant passer votre journée à avaler des compléments alimentaires. Ecoutez-vous, faites preuve de bon sens, prenez ce qu’il faut, en fonction de votre affinité propre. Par ailleurs, Le combo que vous choisirez ne vous dispense évidemment pas de rester chez vous, ni de respectez les gestes barrières si vous avez à sortir, et encore moins de consulter rapidement, dès les premiers symptômes en lien avec le virus (fièvre, maux de gorge, fatigue anormale, difficulté respiratoire).

Prenez soin de vous, de vos proches, de vos voisins, de votre quartier, …
Je vous souhaite sincèrement de trouver votre rôle, celui qui va contribuer à servir la Vie dans les rouages de ce confinement.

Je vous embrasse de loin, avec le cœur !

Auriana

………………………………………………………………………………………..
Cette lettre vous a fait du bien ? Pensez à la partager autour de vous ! En ces temps complexes,  distillez les petits bonheurs !
Vous n’êtes pas abonné(e) ? Pour recevoir cette lettre, envoyez moi un mail (bauriana@gmail.com)
Pour retrouver mes lettres précédentes, consultez mon blog.

Confinement Naturo (jour 9) – Je vous souhaite une bonne nuit !

Confinement Naturo (jour 9) – Je vous souhaite une bonne nuit !

Comment allez-vous, chers lecteurs confinés ?

De mon côté, ça va mieux. Mieux, car en toute honnêteté, en dépit de mes bons conseils pour rester zen chez soi, je sentais la pression monter doucement. Entre l’école à la maison des enfants, nos boulots respectifs à moi et mon mari qui n’ont pour l’instant pas vraiment ralenti, et mon engagement vis-à-vis de vous à écrire cette lettre quotidienne, je commençais à me dire que ce confinement n’allait finalement pas me reposer tant que ça.
Et puis, hier soir, quelque chose en moi a lâché, d’un coup. Et ça va beaucoup mieux.
D’un coup !  Oui, mais pour cela, j’avoue qu’il a néanmoins fallu que je m’astreigne une petite séance d’introspection sincère et authentique avec moi-même. S’en est suivi un échange avec mon mari et avec mes enfants.
Cet échange, nous l’avons mené à la mode « CNV » : chacun a vraiment exprimé ce qu’il ressentait, sans juger le comportement des autres. C’est un chemin plus doux pour aller à la rencontre de ses besoins, ceux qui ne sont pas entendus dans ce confinement. Pour moi : la liberté, le calme, le respect.

Quelles émotions émanent pour vous de ce confinement ?

Et vous ? Vous êtes-vous demandé quels étaient vos besoins vitaux qui se trouvaient malmenés par ce confinement ? Je vous invite à y passer un peu de temps. Et si vous manquez d’expérience en matière d’écoute bienveillante de vos émotions, que vous auriez besoin d’une sorte de « mode d’emploi » pour analyser les besoins à la source, je vous invite vivement à visionner cette petite vidéo (3min) d’Anne Bourrit qui vous offre une méthodologie fort pertinente pour aborder avec votre conoint la fort délicate question des chaussettes qui traines (ENCORE et PARTOUT) dans la maison. Ça vous parle ? Le sujet n’est pas merveilleusement raccord avec notre contexte de confinement ? 😉 Si vous êtes seul(e), je vous invite néanmoins à regarder cette vidéo qui vous guide vers votre intérieur.

Voilà, vous pouvez méditez le sujet, puis passez une bonne nuit de sommeil. Votre journée sera certainement, demain, aussi douce et apaisée que la mienne aujourd’hui.

« Super, me direz-vous, mais pour la bonne nuit de sommeil, on fait comment ? »

Dormez sur vos deux oreilles

Alors, voilà mes quelques conseils naturo pour passer une douce nuit, (rappelez vous par ailleurs qu’un sommeil réparateur soutient votre immunité !) :

–        Evitez les écrans (télé/ordi/tablette/téléphone) dans votre lit et au moins une heure avant de vous coucher. Leur lumière est forte et trompe votre cerveau quant à l’heure qu’il est réellement. L’idéal le soir : des lumières douces et tamisée, les bougies.

–        Créez une obscurité totale, à nouveau pour donner à votre cerveau l’information que c’est bien le moment de dormir. Si vous avez le sommeil léger, pensez à mettre des bouchons d’oreille.

–        A l’inverse, profitez de votre sortie autorisée d’une heure pour prendre l’air et vous exposer à la lumière naturelle. En effet, lorsque la lumière du soleil pénètre dans vos yeux, elle stimule la synthèse d’hormones qui garantissent le sommeil.

–        Essayer de maintenir des horaires de sommeil réguliers. Etant donné que les sorties ciné, les sorties apéro avec les copains et d’ailleurs, toutes les sorties, sont parfaitement interdites, vous devriez vous en sortir.

–        Prenez votre repas bien avant de vous coucher (3h seraient parfaites) et diner végétarien et relativement léger le soir, les protéines sont difficiles à assimiler le soir.

–        Ne luttez pas contre les signes de fatigue, quand ils apparaissent le soir car vous risquez de rater le « premier train » du sommeil. Dans ce cas, créez un environnement chaud et douillet. Je vous recommande la bouillotte chaude sur le ventre, où mieux sur le foie ! Vous pouvez vous massez avec l’huile essentielle de lavande fine sur le ventre, nous en avons parlé hier. La douche bien chaude va également vous permettre après une journée « sous tension » de vous laver des « mauvaises énergies » accumulées.

Recettes aroma’zen

Enfin, pour les plus angoissés, voilà deux recettes de synergies d’huiles essentielles à diffuser dans votre chambre avant de vous coucher.

Synergie n°1 : 10 gouttes HE Lavandin + 30 gouttes d’HE dOrange douce + 10 gouttes HE Verveine citronnée ou litsée citronnée

Synergie n°2 : 5 gouttes HE ylang ylang + 30 gouttes HE Petit grain bigarade +15 gouttes d’HE de mandarine.

Il va sans dire qu’une petite méditation guidée, si vous en avez sous la main (et youtube en regorge) vous fera également le plus grand bien !

Enfin, la recette tisane « douce nuit » du soir est simple : Préparez une tisane de tilleul et ajoutez-y une cuillère à café d’eau de fleur d’oranger.

Douce nuit

Auriana

………………………………………………………………………………………..

Cette lettre vous a fait du bien ? Pensez à la partager autour de vous ! En ces temps complexes,  distillez les petits bonheurs !

Vous n’êtes pas abonné(e) ? Pour recevoir cette lettre, envoyez moi un mail (bauriana@gmail.com)

Pour retrouver mes lettres précédentes, consultez mon blog

Confinement Naturo (Jour 8) « Comment va votre énergie de vie ? »

Confinement Naturo (Jour 8) « Comment va votre énergie de vie ? »

Voilà une question essentielle qui ne devrait pas seulement être réservée à ces temps complexes. Pourtant, dans notre culture occidentale, basée sur la hiérarchie (et donc sur la domination), votre énergie vitale finalement n’a pas tant d’importance, pourvu que le travail soit fait.

Marshall Rosenberg, père de la communication non-violente, assurait même que « Dans les cultures de domination d’où nous venons, on se focalise plutôt sur des questions comme : « Qu’est-ce qui est juste ? Qu’est-ce qui n’est pas juste ? ». Et il ajoutait une de ses citations célèbres : « On a le choix dans notre vie entre être heureux et avoir raison ». Voilà qui mérite réflexion, surtout en cas de confinement prolongé avec d’autres confinés. 😉

L’énergie vitale

Aujourd’hui, néanmoins je vous propose une plongée au coeur de la base de la Naturopathie, via la notion d’énergie Vitale. En effet, notre mode de vie, jusqu’à cette crise, était en constante accélération. L’effet de la pandémie représente un coup de frein salvateur pour la planète (baisse de pollution, retour d’animaux marins près des côtes, …) et pour nous, confinés : moins de choses « urgentes » à faire, et un poids sur nos épaules qui s’allège de jours en jours.

C’est donc le moment idéal pour se poser ces questions de fond : Comment va mon énergie de vie ? et Comment puis-je la faire remonter ? La naturopathie vous offre quelques pistes intéressantes sur le sujet. Mais tout d’abord, je vous invite à une petite réflexion sur le sujet, en vous partageant la définition de la santé selon l’OMS : « La santé est un état de complet bien-­être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité. » Cette définition implique que tous les besoins fondamentaux de la personne soient satisfaits, qu’ils soient affectifs, sanitaires, nutritionnels, sociaux, culturels et du stade de l’embryon à celui de la personne vieillissante. »

Aussi je vous repose la question autrement : Considérez-vous que vous êtes « en santé » ?

Car de votre état de santé découle directement l’état de votre immunité. Certains ont tendance à penser que la Naturopathie se limite à l’alimentation et les plantes. Erreur, la Naturopathie regroupe tous les moyens de faire remonter votre énergie vitale.

« Attendre d’être malade pour se soigner c’est attendre d’avoir soif pour creuser un puits. »

Alors, profitons de ces moments pour nous recharger. Ci-dessous vous trouverez un schéma représentant nos différentes sources de re-Vitalisation.

  • Le soleil et les énergies cosmiques (émanant de l’Univers : les ondes scalaires) sont nourrissants.  Mettez le nez dehors, même si ce n’est qu’à la fenêtre.
  • Les énergies psychiques et spirituelles sont en lien avec le concept qu’il est vital de savoir donner un sens à sa vie. Si vous êtes libres ce soir, je vous invite à découvrir le programme du Sommet de la conscience, pour nourrir psychisme et spiritualité.
  • La nutrition et la respiration, nous en avons déjà parlé, comme les exercices physiques, ce sont des éléments essentiels au bon fonctionnement de notre corps au niveau physiologique.
  • Les échanges sociaux positifs (même s’ils sont réduits à la dimension virtuelle aujourd’hui), sont indispensables, prenez soins de vos proches, via le téléphone, internet, etc, et fuyez les personnes toxiques (ne serait-ce que sur facebook).
  • L’énergie sexuelle doit être entretenue pour que tout dans votre corps circule normalement (l’occasion d’une prochaine lettre ?? J), sur ce point, évidemment, je vous invite à une activité respectueuse de vous-même, de vos désirs. Je vous conseille le livre de Barry Long « Faire l’amour de manière divine », ou de vous essayer au « slow sex », car … vous avez le temps de prendre du bon temps !
  • Les énergies telluriques constituent le contact avec l’énergie qui se dégage de notre Terre. Si vous avez un jardin et qu’il ne fait pas trop froid, offrez-vous quelques pas, pieds nus dans l’herbe. Pour les autres, concentrez-vous sur les échanges bio-énergétiques, avec les « autres règnes » : minéral, végétal, animal : prenez soin de vos animaux, de vos plantes, plongez les mains dans la terre de vos bac à fleurs, et prenez soin de nettoyer vos pierres si vous en avez.

Bref, voilà un petit programme qui regroupe tout ce qui peut vous soutenir pour remonter votre énergie vitale.

Une huile essentielle essentielle pour remonter votre énergie

Je termine cette lettre par un petit conseil aromatique. Les huiles essentielles se font rares en ce moment  dans les magasins, aussi je vous recommande une des huiles essentielles les plus essentielles, et qui reste malgré tout l’une des plus facile à trouver : La lavande fine.

Au niveau chimie, la lavande fine compte autant de familles biochimiques calmantes que tonifiantes. Elle est principalement composée d’esters, c’est pour cette raison que cette huile essentielle est particulièrement anti-inflammatoires, antispasmodiques, sédatives et hypotensives.

Sur les plans physiques, on l’utilise pour ses vertus cicatrisantes et anti-spasmodique principalement. Sur le plan psycho-émotionnel et nerveux, elle fait merveille en cas d’anxiété, de stress ou d’insomnie ( à inhaler à tout moment pour être apaisé ou déposer une goutte sur l’intérieur de vos poignets et respirer pour bénéficier d’un effet immédiat).

Un câlin de maman

Enfin, sur le plan énergétique, celui qui nous intéresse aujourd’hui, il faut savoir que la lavande vraie est associée au principe « féminin », du yin. Certains parlent de l’archétype de la maman. Pour restaurer l’équilibre du yin (malmené dans la société occidentale) et s’offrir un « câlin de maman » l’huile essentielle de lavande fine s’applique sur le plexus solaire (juste sous le sternum), ou à l’occasion d’un vrai et long massage, dilué avec une huile végétale.

Prenez soin de vous et de votre énergie.

………………………………………………………………………………………..

Cette lettre vous a fait du bien ? Pensez à la partager autour de vous ! En ces temps complexes,  distillez les petits bonheurs !

Vous n’êtes pas abonné(e) ? Pour recevoir cette lettre, envoyez moi un mail (bauriana@gmail.com)

Pour retrouver mes lettres précédentes, consultez mon blog.

Confinement Naturo (jour 7) – Goutez la Joie et Saluez le Soleil

Confinement Naturo (jour 7) – Goutez la Joie et Saluez le Soleil

Bonsoir,
Voilà cette septième lettre qui arrive bien tardivement, je l’admets. Mais en ce septième jour de rédaction, j’avais moi aussi besoin d’un peu de temps pour moi.
Du temps pour reprendre des forces, pour rester fidèle à moi-même, pour m’emplir de cette énergie qui nourrit le cœur et permet de garder le moral aussi haut que possible.

Peut-être avez-vous remarqué que mes lettres restent focalisées sur vous, sur votre bien-vivre au sein de votre confinement. Cela ne signifie pas pour autant que je suis une adepte de la politique de l’autruche. Bien au contraire, je suis particulièrement attentive à ce qui se passe dehors, là où la crise fait rage. Mais je veille à bien choisir mes médias. Je ne cherche à savoir que ce qui m’est utile pour tenter de comprendre, d’avoir l’éclairage le plus juste de ce qui nous arrive, avec ma perception et ma sensibilité personnelle.
Cela part d’un principe simple, mis en place depuis quelques années : ne plus me battre contre ce qui s’essouffle et s’écroule, mais employer mon énergie à cultiver ce qui est aujourd’hui en train de germer, de s’épanouir.
C’est aussi pour cela que je vous écris chaque jour, non pas pour dénoncer ou fustiger ce qui ne va pas, mais pour vous proposer autre chose, qui à mon sens nourrit la Vie.

Aujourd’hui, je vais faire simple : pas de cours de physiologie, juste je vous propose trois petites actions que j’ai mis en place aujourd’hui et qui ont éclairé ma journée :

Saluez le soleil

Connaissez-vous les salutations au soleil (voici une petite vidéo pour ceux qui ne connaissent pas) un enchaînement de positions qui feront circuler votre lymphe et déverrouilleront vos articulations.

Goutez la Joie

Hildegarde de Bingen, célèbre moniale et considérée comme une des premières naturopathes de l’histoire, proposait une recette de petits sablés pour réchauffer le coeur et apporter de la joie. Cette recette, riche en épices, est à réaliser en famille, si comme moi vous avez des petits lions en cage à la maison.

Pour 20 petits biscuits environ :

250 de farine d’épeautre (ou de petit épeautre)
75 g de beurre salé (moi j’ai mis 60g d’huile coco)
75 g d’amande en poudre
75 g de miel ou sirop d’agave
1 œuf
10 g de cannelle en poudre
4 g de noix de muscade
2 g de clou de girofle en poudre (j’ai pour ma part aussi ajouté du gingembre)

Préchauffer le four à 180 °C .
Mélanger la farine avec les amandes et les épices (muscade râpée, cannelle en poudre, girofle en poudre).
Incorporer le miel, l’œuf et le beurre fondu ou l’huile
Pétrissez jusqu’à ce que la pâte soit homogène. Puis formez une vingtaine de petites boules que vous aplatissez sur un papier cuisson.
Cuire 10 min environ au four à 180 °C .
Les petits gâteaux de la joie sont encore un peu mous à la sortie du four, ils durciront en refroidissant. Ils sont à déguster au goûter.

Le sommet de la Conscience

Enfin, si vous avez le temps ce soir, je vous propose une conférence de Thomas d’Ansembourg, depuis le Sommet de la conscience, un évènement en ligne qui se déroule en ce moment même, et que je vous recommande vivement, elle fait du bien ! (attention, elle n’est visible encore que ce soir il me semble, ne tardez pas !)

Prenez soin de vous, douce soirée

………………………………………………………………………………………..

Cette lettre vous a fait du bien ? Pensez à la partager autour de vous ! En ces temps, il n’y a pas de petits bonheurs !

Vous n’êtes pas abonné(e) ? Pour recevoir cette lettre, envoyez moi un mail (bauriana@gmail.com)

Pour retrouver mes lettres précédentes, consultez mon blog.

 

Confinement Naturo – Jour 6

Confinement Naturo – Jour 6

Ces petites bombes nutritives qui dorment dans vos placards

 

Bonjour à vous tous, presque bonsoir, car aujourd’hui, l’écriture de cette lettre s’est trouvée retardée par ma première sortie en magasin depuis le début du confinement…

C’est terrible, nous n’avions plus de papier toilette. Une blague pour moi qui rigolait sous cape de voir tous ces caddies remplis de papier toilette au première annonce de confinement.
Entre temps, je l’avoue, nous avions en effet un peu manqué de frais, heureusement, le dépannage d’une chère amie de quelques kilos de pommes et de carottes nous a permis de prolonger ce siège alimentaire jusqu’à aujourd’hui.

Aussi, je me demandais, quels étaient, pour vous, les aliments de première nécessité. L’occasion de dresser une liste de ce qu’il est recommandable d’abriter dans ses placards en ces temps d’épidémie virale. Bien évidemment, je vais vous proposer de quoi optimiser votre forme pour être d’attaque face au virus qui rode.

Petite aparté financière

Une amie m’a fait remarquer que, pour les plus démunis d’entre nous, la fabrication des boules énergie représentait un budget considérable, comparé au prix d’un paquet de cookies chez Lidl… Certes.
Cela dit, je pense que le « faire soi-même », avec des aliments sains, représente un gain considérable de vitalité. Aussi, vous aurez certainement moins besoin de manger, puisque l’apport sera hautement qualitatif. S’il est indéniable, que votre première facture d’aliments sains sera conséquente, je suis persuadée que sur le moyen terme, vous vous y retrouverez au niveau financier et surtout au niveau Santé !

« Que ton alimentation soit ta première médecine »

Ce principe était prôné par Hippocrate, le père de la médecine. Cela me fait également penser aux propos de Pierre Rabhi, qui confiait qu’en ces temps modernes, il était plus juste de se souhaiter « bonne chance » que « bon appétit », à chaque repas.

Alors, on mange quoi ?

Pour ma part, dans vos courses, je vous recommande de faire la part belle aux fruits et légumes frais, pensez aussi aux céréales complètes, si possible sans trop de gluten (riz, sarrasin, maïs, quinoa, petit épeautre, etc.) pour soulager un peu votre intestin. Car gluten signifie « qui colle », il est a consommer avec modération. Prenez également des légumineuses, de bonnes huiles (première pression à froid), quelques poignées d’oléagineux et même (oui oui, j’ose !) une ou deux bonnes tablettes de chocolat noir (minimum 70%). Globalement, privilégiez les circuits courts (aujourd’hui plus que jamais, car les marchés ferment !), les petits producteurs, le local (bon, c’est râpé pour le chocolat, mais cette petite entorse fait du bien au moral !)

« Du frais potentiel »

J’aime beaucoup les légumineuses et les graines, car elles apportent des minéraux, des protéines … et surtout parce qu’elles représentent du « frais potentiel ». Je m’explique : prenez deux poignées de lentilles, faites-les tremper une nuit dans un bocal en verre rempli d’eau et égouttez le lendemain matin, en conservant les lentilles dans votre bocal, avec une étamine. Le soir, vous remplissez à nouveau votre bocal d’eau et égouttez immédiatement et vous recommencerez cette opération, chaque matin et soir des jours suivants jusqu’à l’apparition de petites pousses, jusqu’à 3 cm de long, que vous pourrez parsemer dans vos salades ou faire cuire comme un légume. Et voilà comment vous allez commencer à cultiver votre potager maison, en apprivoisant le concept de la Germination !

Ces pépites nutritionnelles qui dorment dans vos placards.

La Vie est merveilleuse : vous avez certainement tous de quoi lancer quelques graines germées depuis votre camp de confinement. Lentilles vertes ou jaunes, haricots rouges (azukis), pois chiche, petit épeautre, pois-chiche, … et si la culture en bocal vous plait, vous pourrez « investir » dans quelques graines (afalfa, fenugrec, radis, fenouil, … ) spéciales germination (le paquet ne coute que quelques euros en magasin bio et vous offre une grande quantité de graines germées : 1 cuillère à soupe de graines se transforme en quatre jour en une magnifique salade hautement énergétique. Voilà une affaire rondement menée !

Zoom nutritif

Merveilleusement digestes, les graines germées représentent un apport nutritionnel fantastique en ces temps complexes. Les protéines qu’elles contiennent deviennent particulièrement assimilables avec la germination, et les vitamines, minéraux et oligo-éléments sont multipliés par rapport à la graine initiale.  Je conseille néanmoins de faire cuire à feu doux les légumineuses germées pour les intestins sensibles (lentilles, pois chiche, …), une dizaine de minutes maximum avec quelques oignons dans une cocotte en fonte à feu doux suffisent.

Belle découverte et régalez vous bien et à demain.
………………………………………………………………………………………..

Cette lettre vous a fait du bien ? Pensez à la partager autour de vous ! En ces temps, il n’y a pas de petits bonheurs !

Vous n’êtes pas abonné(e) ? Pour recevoir cette lettre, envoyez moi un mail (bauriana@gmail.com)

Pour retrouver mes lettres précédentes, consultez mon blog.

Confinement Naturo – Jour 5

Confinement Naturo – Jour 5

Comment ça circule chez vous ?

Joyeux lundi !
Une nouvelle semaine commence, soit la deuxième de notre confinement. Pour ceux qui n’ont pas la possibilité de sortir pour faire un peu d’exercice, cette immobilité commence vraiment être longue pour votre corps. Le télétravail a ses limites physiologiques, puisqu’il nous impose à maintenir une station « assis penché devant son ordinateur » pendant de longues heures.
Aujourd’hui nous allons nous intéresser à la lymphe, cette eau vitale qui circule dans notre corps, mais avant tout, je tiens à revenir sur un conseil fait hier : L’arrêt du café !
Car oui, je vous sens déjà fébrile : « Quoi, mais c’est impossible, sans café, je fais comment pour réveiller mes neurones pour cette nouvelle journée ? ». Surtout, pas de panique, j’ai deux options à vous proposer : Mes deux cafés naturo !

La décoction de gingembre

Faîtes bouillir 10g de gingembre frais, ou à défaut 1 bonne cuillère à soupe de gingembre en poudre (on fait tous avec nos ressources du foyer) dans 1 litre d’eau pendant 10minutes. Filtrez, et buvez chaud.
Wouaaaa…. Ça arrache ! Certes, cette boisson est puissante… et elle réveille votre vitalité rapidement. Parfait ! Et mon astuce pour que ça ressemble un peu (d’aspect) à du café : ajoutez une cuillère à café de chicorée … Même couleur et effet dynamisant assuré, de quoi bluffer votre cerveau.

Huile essentielle de menthe poivrée

Pour la seconde option, vous aurez besoin d’huile essentielle de menthe poivrée. Attention toutefois, ette huile contient des cétones, qui, à l’excès, ont des propriétés neurotoxiques et abortives ! Merci donc aux femmes enceintes et allaitantes, aux enfants de moins de 12 ans et aux personnes sensibles de s’abstenir rigoureusement. Pour les autres, ces petites gouttes quotidiennes, stimulantes et digestives, peuvent vous aider à vous réveiller un peu après le repas ou au petit déjeuner.
Pour bien faire : Diluer 1 à 2 gouttes d’huiles essentielles de menthe poivrée dans une petite cuillère à café de miel ou de lait, puis ajouter de l’eau chaude (et non pas bouillante). Boire chaud !

Réveillé(e) ? Vous voilà désormais paré(e) pour le petit cours physio du jour :

Qu’est-ce que la lymphe ?

C’est un liquide biologique incolore ou légèrement jaunâtre qui circule dans votre corps via le système lymphatique (vaisseaux et ganglions). Mais contrairement au sang, propulsé dans l’organisme par votre cœur, la lymphe ne dispose pas de pompe. Sa circulation est donc activée par le mouvement de vos muscles et de votre respiration.
Pour avoir un ordre de comparaison : votre sang met environ une minute pour faire le tour du corps (et 15 secondes si vous faites de l’exercice) alors que la lymphe a besoin de 24 heures (et 10h si vous faites de l’exercice). Bref, le confinement et le télétravail de surcroit sont relativement délétères à la bonne circulation de notre lymphe.
Et pourtant, la lymphe à deux fonctions principales essentielles : elle permet la bonne circulation des globules blancs (vous savez, les petits soldats de notre fameux système immunitaire) et elle participe grandement à l’épuration de nos déchets métaboliques.

Faites circulez

Et voilà pourquoi, à partir d’aujourd’hui, je vais vous proposer des petits exercices pour mettre cette lymphe en mouvement ! N’ayant pas le courage, ni le temps de vous proposer des vidéos de moi-même, filmées par mes enfants… Je vous redirigerai vers des vidéos de professionnels qui le font très bien. Essayez les différentes propositions, deux à trois fois dans la journée et ressentez celles que qui vous ont fait du bien. Vous adopterez, au final les mouvements qui vous sont le plus adaptés (n’oubliez pas, nous sommes tous différents, et c’est bien ce qui fait notre richesse, aujourd’hui encore plus ! )

La petite vidéo du jour 

Cultivez votre trésor du soir

Pour finir, je vous invite ce soir, après avoir applaudi les personnels soignants à 20h, à une petite question d’introspection sur votre journée. « Quel est le souvenir de ce jour dont j’aimerai me rappeler, car il me procure de la joie ». Cette image va rester gravée au moment du sommeil et vous portez vers des rêves plus doux ! Pour moi, hier, c’était la confidence de ma fille, qui me glissait, avec sa petite bouille rose et les joues pleines de crêpe au miel « Maman, je me régale les babines avec ta crêpe. »

Belle et douce journée chers amis confinés.

………………………………………………………………………………………..

Cette lettre vous a fait du bien ? Pensez à la partager autour de vous ! En ces temps, il n’y a pas de petits bonheurs !

Vous n’êtes pas abonné(e) ? Pour recevoir cette lettre, envoyez moi un mail (bauriana@gmail.com)

Pour retrouver mes lettres précédentes, consultez mon blog.

Confinement Naturo – Jour 4

Confinement Naturo – Jour 4

Ce dimanche est un dimanche bien particulier, le premier dimanche de notre confinement. La plupart des usines et commerces d’alimentation, restés ouverts cette semaine, sont fermées pour offrir un peu de répit à ceux qui œuvrent dans l’ombre pour que notre confinement se passe pour le mieux, que l’économie perdure, …

Ce dimanche s’annonce donc comme un jour encore plus calme que les autres. Pour la plupart, vous êtes en famille, à vous demander à quoi cette journée va bien pouvoir ressembler.

Observez le caractère précieux de cette journée

J’entends des nouvelles rassurantes sur dans les médias et sur les réseaux sociaux, mais là n’est pas mon propos du jour, juste un rayon lumineux qui éclaire encore un peu cette journée.

Comme le conseille le Dalaï Lama, « Attachons-nous à reconnaître le caractère si précieux de chaque journée. ».

Aujourd’hui, si le moral a du mal à remonter la pente d’une semaine troublante et épuisante, je vous propose de dresser une liste de tout ce qui est précieux pour vous, et pourquoi pas aussi en famille ? Puis, de cette liste, conservez les idées, sentiments, concepts, personnes, objets qui vous sont directement accessibles aujourd’hui, depuis votre lieu de confinement. Vous aurez alors, devant vous, la recette d’une précieuse journée, une journée cocoon.

Le lait d’Or

Pour bien démarrer ce dimanche d’exception, je vous invite à éviter le café du matin, on n’aime pas trop ça en Naturo. L’idée de déverser de bon matin dans notre tube digestif un liquide agressif et stressant l’organisme est antinomique d’un réveil cocoon… Offrez-vous de la douceur.

Je vous propose d’essayer le lait d’or, dont la simple l’évocation vous plonge déjà dans une journée particulièrement précieuse.

Le lait d’or est une boisson originaire d’Inde, à base de curcuma, d’où le lait tire sa luxueuse coloration. Cette recette Ayurvédique, riche en épices et douce au palais vous fait voyager depuis chez vous tout en pourvoyant à votre bien-être. La recette est simple et adaptable à ce que vous avez à la maison. Pour ma part, je fais chauffer 50% d’eau et 50% de lait végétal en y ajoutant cannelle, gingembre, curcuma, cardamome, une cuillère à café d’huile (sésame/coco) et une cuillère de miel (facultatif, mais aujourd’hui, on parle de douceur et de cocoon). Le combo est délicieux et particulièrement efficace pour ses vertus anti-inflammatoires et désinfectantes !

Diffusez de l’Amour

Les huiles essentielles en diffusion peuvent métamorphoser, en quelques minutes l’ambiance de votre habitat.

Je vous propose aussi un mélange d’Amour à diffuser :

10 gouttes d’Huile Essentielle (HE) de Bergamote

10 gouttes d’HE d’Ylang-Ylang

8 gouttes d’HE de Lavande

6 gouttes d’HE de Citron

Mélanger les huiles dans un petit flacon en verre, et ajouter quelques gouttes du mélange à votre diffuseur. Laissez diffuser pendant 10 minutes dans une pièce de la maison en évitant vous trouver dans la pièce en question au moment de la diffusion. Si vous avez des enfants, éviter l’Ylang-Ylang, les autres huiles sont très douces et apaisantes pour toute la famille. Vous pouvez diffuser dans leur chambre pendant qu’ils jouent dans le salon ou inversement ! … Pour diffuser encore plus d’amour, appelez vos proches, rayonnez d’amour.

Des boules d’énergie

Enfin, j’ai vu une photo hier qui m’a fait sourire sur le coup, mais me préoccupe un peu. Sous l’inscription « été 2020 », on aperçoit des personnes, très largement en surpoids, fêtant leurs vacances à la mer.

Il est clair que le stress et le confinement peuvent pousser sournoisement au grignotage intempestif. Focalisez votre énergie sur le positif de tout ce précieux confinement. Et puis, si vraiment vous avez besoin d’un peu de sucre rapide, je vous propose un petit encas à faire soi-même ou en famille (les enfants adorent), sain et énergétique : les boules énergie. Le concept est simple et se base sur les fruits secs et les graines principalement : amandes, noix de cajou, noix, noisettes, sésames et dattes, raisins secs, abricots sec, figues, voire même du chocolat maigre en poudre, de la noix de coco rapée,… Choisissez vos saveurs, mélangez au blender, ou à défaut, découpez en morceaux très fins, pour obtenir une pate plus ou moins homogène, et roulez dans le creux de vos mains pour former des petites boules (quand je vous disais que les enfants adorent !). Les boules énergies se conservent dans un bocal en verre au frigo pendant une semaine… enfin si vous y arrivez J

Belle et douce journée de réconfort !!

………………………………………………………………………………………..

Cette lettre vous a fait du bien ? Pensez à la partager autour de vous ! En ces temps, il n’y a pas de petits bonheurs !

Vous n’êtes pas abonné(e) ? Pour recevoir cette lettre, envoyez moi un mail (bauriana@gmail.com)

Pour retrouver mes lettres précédentes, consultez mon blog.