Heureux Déconfinés

Quelles merveilleuses journées vivons-nous depuis mardi ! Depuis ce second jour de déconfinement, non ? 
Bon, certes, ceux qui ont des enfants, un travail ou encore une famille n’en ressentent peut-être pas autant les effets… Ni les nombreux artistes, restaurateurs, hôteliers, coachs sportifs ou moniteurs de ski, toujours sur le carreau.  
Et pourtant, tout de même, nous n’avons plus d’attestation de sortie à nous auto-signer, ni de limite de 20km ou de 3h de sortie à nous auto-imposer et nous ne nous sentons plus hors-la-loi quand nous prenons la voiture pour rendre visite à notre famille, nos amis, au-delà de la vingtaine de km à la ronde.

Pourtant… pourtant… Quelle morosité ambiante !
L’angoisse persiste sur les visages. Et je me sens toujours hors-la-loi quand je partage un câlin. La menace de la contamination pèse sur toutes les épaules. Et la peur que les retrouvailles familiales ne se transforment en funérailles fait planer un air de bien triste paranoïa sur cette fin d’année. Nos enfants sont d’ailleurs autorisés à manquer ces deux derniers jours d’école pour se reconfiner une semaine avant Noël. Leur liberté aura été de bien courte durée !

Plus que jamais, nous avons besoin de sourires, de couleurs, de chaleur !
Mais que faire quand les masques, toujours obligatoires partout, occultent les quelques rares sourires que nous aurions pu croiser au détour d’un trottoir ?
Hé bien, rappelez-vous que la liberté de rire, de sourire et de partager sa joie reste intacte. Même derrière un masque, il est encore possible de donner de l’attention aux autres, d’illuminer par sa présence, de diffuser sa bienveillance.
Nous nous sommes lancés un défi à la maison : réchauffer d’un « Bonjour !» enjoué chaque personne que nous croisons dans la rue, et ainsi partager notre joie de Déconfiné, mais surtout d’Etre Humain bien vivant.
N’oubliez pas que les sourires sont communicatifs, et peuvent être bien plus contagieux qu’un virus lorsqu’ils émanent du cœur. Dans mon magasin bio préféré (Satoriz Aubagne), un concours de dessins du bonheur a recouvert un mur de couleurs. Les clients à la caisse retrouvent le sourire et apportent de nouveaux dessins.
Et vous, avez-vous une idée pour augmenter la contagiosité des sourires ? Pour tenter de lancer une épidémie de bonheur ?
Certains me taxeront certainement de « rassuriste », dénonçant ma manière éhontée d’oser voir le verre parfaitement plein… Alors, à ceux-là, j’offre un petit rappel d’une des mesures les plus efficaces contre le covid : l’immunité !
En effet, je me dis que s’il y a tant d’asymptomatiques, c’est bien que l’immunité est primordiale dans ce jeu de force contre le SRAS COV 2.

Protocole immunité avant Noël
Aussi, pour être en forme pour les fêtes, n’oubliez pas de dormir, de voir le verre parfaitement plein et même de le boire : ne sous-estimez pas les effets salvateurs d’une bonne hydratation, avec une eau pure de qualité  !
Mangez sainement, surtout avant les possibles excès de Noël. L’alimentation vous apporte les éléments de base (vitamines, minéraux, …) dont votre système immunitaire a besoin. Pensez aux fruits et légumes frais et de saison, aux oléganineux et graines (amandes, noix, sésame, graines de tournesol, etc.), aux protéines (animales ou végétales) de qualité biologique, aux bonnes huiles de première pression à froid (huiles olive, colza, noix, chanvre), et surtout, limitez vos apports en sucres, particulièrement en sucres raffinés (confiseries, gâteaux, viennoiseries, sodas, sirops, etc.). C’est l’un des fondamentaux d’une bonne immunité, car l’excès de sucre altère les capacités de défense de vos globules blancs face aux agents infectieux. Si vous vous en sentez l’énergie, pratiquez le jeûne intermittent (16h de jeûne par jour en sautant le dîner ou le petit déjeuner), quelques jours dans la semaine.

Pour les compléments alimentaires, pensez à vous supplémenter en vitamine D. En cette saison, nous ne parvenons plus à la synthétiser et pourtant elle joue un rôle essentiel pour activer l’immunité. Vous pouvez la prendre le soir, (comptez au minimum apport minimum de 400 UI par jour et par 10 kilos de poids corporel) avec un peu d’huile d’olive et un comprimé de magnésium ( le magnésium est essentiel pour faire face au stress et soutient l’assimilation de la Vit D !)
Pensez également au zinc, aux vitamines C et A et à l’échinacée (la plante qui stimule votre système immunitaire).

Artémisia Annua
J’avais également envie de vous parler de l’Artémisia Annua, une plante merveilleuse, aux multiples vertus, connues depuis des millénaires (pharmacopée de la Médecine traditionnelle chinoise), qui a été l’objet de nombreuses publications médicales. En Afrique, on la considère comme la Chloroquine naturelle, et sachez qu’elle n’est pas autorisée à la vente en France (CQFD).
En simple infusion (boire un litre de tisane par jour en cas d’infection au COVID et quelques tasses en préventif), elle peut-être d’une grande efficacité. Voici quelques liens pour vous faire une idée et connaître les contre-indications : https://www.biologiquement.com/tisane-artemisia-annua-armoise-annuelle/ et https://www.altheaprovence.com/artemisia-annua-armoise-annuelle-anti-malaria-et-anti-cancer/
Alors oui, si vous farfouillez sur internet vous trouverez également une mise en garde de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) contre l’Artémisia Annua, attestant qu’aucune étude n’a prouvé son efficacité face au COVID. Sachez tout de même que le Docteur Youyou Tu a bien reçu un prix Nobel de médecine pour ces recherches fructueuses sur l’artémisia. Mais bon, un remède efficace qui pousserait sur vos propres plates bandes, quel intérêt ? Vous trouverez d’ailleurs un article très intéressant sur le blog de Kokopelli : « l’Artémisia, un grain de sable dans les rouages du cartel pharmaceutique. »

Cadeau de Noël différent…
Et si vous cherchez encore désespérément un cadeau original, j’ai préparé cartes « Soin aux huiles essentielles ». Réglables par virement/paypal et envoyés par mail. N’hésitez pas à me contacter pour en savoir plus !

Je vous souhaite une belle lecture, de bonnes tisanes, une douce fin d’année.

Avec joie, couleur et chaleur,

Auriana

PS : cette lettre vous a plu ? pensez à la partager. Retrouvez toutes mes lettres sur mon blog.

Qui dort, Vit !

Voilà plusieurs semaines que j’ai envie de vous parler de sommeil. Ce merveilleux état dans lequel vous plongez avec délectation tous les soirs, pour permettre à votre corps de se réparer au niveau cellulaire, à votre cerveau de faire place nette entre vos émotions, vos mémoires et vos apprentissages, à vos organes digestifs de faire le plein (de sucs digestifs) et le vide (assimilation alimentaire, vidange de l’intestin)…

Donc, il est évident que bien dormir vous fait gagner des années de Vie… et non l’inverse comme je l’entend parfois :  » Je dormirai quand je serai mort  » et à quoi je réponds :  » Pourquoi pas, mais tu risques d’en profiter plus tôt que tu ne le penses » . En effet, on ne peut pas vivre sans dormir et d’ailleurs, vous le savez bien : une mauvaise nuit de sommeil vous attire dès le lendemain de réjouissantes remarques de votre entourage : « Whoua, t’as une sale tête aujourd’hui ».

Dormir vous fait gagner du temps !
Hé bien oui, et pourtant, j’entends si souvent le contraire. Dormir vous fait gagner du temps en effet, car l’esprit plus clair, vous serez plus efficace le lendemain dans vos travaux, mais également plus alerte physiquement pour avancer plus vite sur votre vélo et aussi plus apte à digérer vos repas (ce qui vous évitera d’avoir recours au café pour vous remettre sur les rails).

Dormir est donc vital, essentiel, salvateur. Et pourtant, pour certain, ce peut être tellement compliqué. Globalement, les personnes qui me consultent sont touchées par 3 grands types d’insomnies différentes, qui parfois se mélangent :

1- Je ne parviens pas à m’endormir
C’est quand le petit vélo dans la tête se met en mode automatique et que tous vos tracas reviennent en tête à la manière d’un boomerang. Vous vous dites alors souvent : « Bon, je vais regarder une petite série pour me changer les idées, pour débrancher le cerveau ». Mais la lumière des écrans et l’histoire de la série (conçue pour que vous enchainiez avec l’épisode suivant) vous excite encore plus le cerveau ! La fleur de Bach « White Shesnut » devrait vous permettre de faire ralentir le petit vélo.

2- Je me réveille la nuit
Dans ce cas, l’endormissement ne pose pas trop de problème, mais vous vous réveillez au milieu de la nuit et ne parvenez plus à vous rendormir. L’anxiété d’une nouvelle nuit blanche vous submerge… Il se peut que ce soit votre foie qui s’exprime : la petite bouillotte chaude posée sur votre flanc droit devrait l’aider à mieux travailler.

3 – Je me réveille à 5h du matin et je ne parviens plus à me rendormir.
Ce qui peut être normal si vous vous êtes couché tôt et que vous n’êtes pas un gros dormeur, mais si vous vous en plaignez, c’est que le problème est ailleurs.

Mes conseils pour mieux dormir

Vivez le jour : Il est toujours bon de rappeler tout d’abord une évidence : nous sommes des mammifères diurnes ! Et, n’en déplaisent à certains, nous avons besoin de vivre le jour et de passer des heures de notre journée dehors à la lumière du jour.

Évitez les écrans : Sachez que l’on vit fort bien sans se faire volontairement lobotomiser le cerveau tous les soirs par le petit écran. Le mettre au rebus, c’est s’offrir de beaux moments d’échanges avec les membres de son foyer, se donner du temps pour s’instruire par des livres passionnants, voire même de renouer avec une libido perdue.

Dînez tôt et léger :  Prenez votre dernier repas de la journée entre 18 et 19h et éviter les protéines animales et les graisses. Vous aurez ainsi fini de digérer quand vous vous mettrez au lit.

Goutez ! Notre physiologie nous invite au petit gouter sucré de 16h … enfin sucré naturo, hein ! C’est à dire un carreau de chocolat noir au singulier, quelques fruits ou compote sans sucre ajouté. L’insuline libérée à ce moment vous aide à bien synthétiser vos hormones de la nuit si vous avez consommé suffisamment de protéine dans la journée (matin/midi).

Dormir dans un endroit sain : Cela peut paraître évident : la poussière, le capharnaüm et surtout les sources d’ondes et de lumières en tous genres peuvent altérer la qualité de votre sommeil. Sortez votre télé, votre téléphone portable (même s’il est sur mode avion) de votre chambre. Évitez les radios réveils lumineux et débranchez tout appareil électrique avant de fermer les yeux.

La phyto de Morphée

En phytothérapie de nombreux mélanges existent : à base de Passiflora,  Valériane, Eschscholtzia ou encore le Lotier corniculé.
Les bourgeons de tilleul soutiennent également le sommeil, c’est ceux que je conseille le plus pour les enfants qui ne trouvent pas le sommeil.
Les huiles essentielles de lavande, orange douce et marjolaine à coquille en diffusion fonctionnent également très bien.

Enfin, pour les plus perturbés d’entre vous, je recommande la mélatonine (que l’on trouve régulièrement en association avec les plantes ci-dessus). Il s’agit de l’hormone que l’on sécrète naturellement en fin de journée pour s’apaiser et trouver le sommeil : l’hormone du rythme circadien. Elle possède d’ailleurs de nombreuses vertus, et jouerait un rôle particulier dans la protection de l’ADN et dans la stimulation du système immunitaire.
Le hic c’est que les personnes qui travaillent la nuit, celles qui changent régulièrement de fuseau horaire, les personnes carencées en protéine  et certaines personnes âgées (parfois même à partir de 60 ans) ne parviennent plus à la synthétiser correctement. Dans ces cas, je la recommande à chaque fois. D’autant qu’elle est sans effet secondaire.

Soins du corps

Le corps se répare en dormant, nous avons donc besoin d’énergie pour bien dormir. C’est pour cette raison que certaines personnes sont si épuisées qu’elles ne parviennent pas à trouver un sommeil réparateur. Dans ce cas, il faudra avancer à petit pas, vous reminéraliser et trouver la cause de l’épuisement.
Dans ces cas, le passage par le corps peut-être vraiment soutenant pour évacuer les tensions : un bon bain chaud ou un massage permettent de trouver le sommeil plus rapidement. Les personnes qui s’offrent un massage au cabinet me font souvent ce retour d’un meilleur sommeil.
En énergétique, on dit que l’auto-massage ne suffit pas pour se libérer de mauvaises énergies, car vous les faites tournez en boucle. Mieux vaut passer par un thérapeute.

N’hésitez pas à passer essayer, ou à l’offrir à un proche ! Vous trouverez ici la liste de mes soins du corps (et peut-être des idées de cadeaux de Noel). Mon cabinet reste ouvert pour les soins (je peux vous envoyer une confirmation de rendez-vous). Les consultations sont possibles en visioconférence !

Avec tendresse,

Auriana

PS : Cette lettre vous a plu ? N’hésitez pas à la partager ! Si vous souhaitez vous abonner à mes mailing, envoyez moi un mail à bauriana@gmail.com, et pensez à consulter mes précédentes lettres.

Mes fleurs pour décembre

Mes fleurs pour décembre

Cher(e)s pré-partiellement-déconfiné(e)s
 
Votre petite cure de magnésium vous a-t-elle fait du bien ? Il est probable que la gestion des émotions soient plus aisée, et même que votre sommeil s’en trouve apaisé.

Aujourd’hui, en ce premier jour de décembre, j’avais à cœur de vous parler de fleurs. 
Elles se font rares dans les jardins, et pourtant les fleurs nous rappellent chaque jour la beauté de la Vie, la promesse du fruit à venir.
Humer une rose échappée d’un jardin grâce à une branche s’aventurant courageusement sur un trottoir ou frotter quelques fleurs de lavandes entre mes doigts pour emporter un peu de cette douce fragrance avec moi sont quelques uns de mes passe-temps favori quand je suis en promenade. Le contact des fleurs me fait vibrer, et ce n’est pas étonnant qu’elles soient souvent choisies pour exprimer nos émotions aux autres.

La thérapie du docteur Bach Aussi pourquoi ne pas imaginer que le contact des fleurs puisse également influencer nos émotions ?
C’est le constat qu’avait fait le docteur Edward Bach qui, dans les années 30, est parti s’installer en pleine campagne dans le petit village de Mount Vernon (Angleterre) pour mettre au point sa méthode naturelle des fleurs de Bach appelée encore quintessence florale de Bach.
Cette médecine, nous transporte dans le domaine du vibratoire, de l’information : c’est en effet  l’essence de la fleur qui contient l’impulsion thérapeutique nécessaire pour nous remettre sur les rails d’un point de vue émotionnel. Le docteur Bach avait répertorié 38 élixirs floraux, chacun correspondant à une émotion positive.
 
Alors c’est vrai, les fleurs de Bach ne traitent pas directement les maladies, mais en intervenant sur les déséquilibres émotionnels, elles peuvent justement éviter que des maladies s’installent. Car en Naturopathie, tout est lié : une dépression longue durée ou un choc émotionnel peuvent induire de vraies (et parfois graves) maladies.
En vous équilibrant sur le plan émotionnel, les fleurs de Bach vous aident à devenir la meilleure version de vous-même et vous évitent les écueils.
La thérapie par les fleurs de Bach constitue donc une méthode simple, naturelle et efficace pour vous aider soit ponctuellement (préparation d’examens, déménagement…), ou pour vous accompagner dans les moments de vie plus difficiles (stress, séparation, problème relationnel, deuil …), ou encore travailler sur des aspects « dérangeants » de ce que vous pensez être votre personnalité même. Il serait dommage de s’en priver !

Mon petit bouquet pour décembre 2020 Mimulus : La fleur de la peur. Car aujourd’hui, il est temps de transformer la peur en courage !
Mustard : La fleur de la lumière : on en a bien besoin en ce moment… Elle accompagne les changements de saisons, équilibre les humeurs, apporte une forme stabilité intérieure, paix, joie, sérénité, clarté.
White schesnut : La fleur des pensées, elle s’utilise quand on a un petit vélo dans la tête qui pédale en permanence et qui nous empêche de dormir.
Walnut : La fleur de l’adaptation, qui permet de rester centrée sur nous-même, sans subir les influences extérieures.
Gentian : phase de désespoirs répétitifs suite à une attitude sceptique fondamentale, pour s’épargner déception.
Willow : La fleur du destin, elle vous soutiendra si vous vous placez dans le rôle de la victime et ressentez un fort sentiment d’injustice personnel (ressentiment, amertume, rancoeur, apitoiement, négativité, colère rentrée, aigreur).
 
Et enfin : Rescue, la fleur de la situation de crise, pour se calmer tout de suite
 
Posologie et ateliers Si une fleur vous parle, la posologie de base est de 4 gouttes 4 fois par jour dans un verre d’eau pendant 21jours, renouvelable si besoin après une petite fenêtre thérapeutique.
 
Enfin, si la méthode vous intéresse, je compte proposer un atelier en visio sur les fleurs de Bach en décembre (pour découvrir les 38 fleurs et apprendre à s’en servir). Le tarif sera de 40 euros pour 4h  (2 sessions de 2h en soirée, dates à déterminer en fonction des participants), avec livret récapitulatif inclus. Si vous souhaitez y participer, contactez-moi !
 
Par ailleurs, lors de mes consultations (en visio ou au cabinet), je peux vous proposer une préparation spécifique avec les fleurs adaptées à votre situation du moment, et vous permettre de tester cette belle médecine des fleurs !

Je vous souhaite une belle entrée fleurie dans le mois de décembre !